>> Quand décider de faire racheter ses crédits :


Choisir le bon moment.
Aujourd’hui, le risque de basculer dans le surendettement est essentiellement dû aux aléas de la vie (perte d’emploi, passage à temps partiel, maladie, retraite, modifications du périmètre du foyer…).
Il est donc important d’agir quand… tout va bien. N’attendez pas d’avoir atteint un taux d’endettement trop important, d’être dans une situation professionnelle précaire ou d’être dans l’obligation de vendre vos biens : nous ne pourrons plus rien pour vous.

Le rachat de créances est une pratique ancestrale qui s’inscrit au cœur même du métier de prêteur. Pour les banques traditionnelles cette démarche reste feutrée. Dès lors l’information n’atteint que rarement le client, et quand elle lui parvient, c’est toujours à posteriori : quand vous ne pouvez plus payer une ou plusieurs échéances de vos crédits en cours, quand votre endettement devient trop élevé pour une banque traditionnelle… quand vous êtes parfois déjà en situation de pré-contentieux ou en commission de surendettement.

Une personne est dite surendettée lorsque sa situation financière ne lui permet plus de rembourser le ou les crédits qu'elle a contractés. Etranglée financièrement, elle se retrouve souvent obligée de souscrire de nouveaux crédits pour assumer les dépenses courantes, ce qui l’entraîne dans une spirale infernale dont il lui sera difficile de sortir... et qui peut la mener, si elle ne réagit pas, à la saisie de ses salaires et à la vente aux enchères de ses biens !
Aussi, pour ne pas sombrer dans le surendettement, il est vivement conseillé, quand la situation financière et professionnelle le permet encore, d’envisager la solution d’un rachat global de tous ses crédits afin de rééchelonner ses dettes et de donner un nouveau souffle à son budget.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire